2.3.15

Les 8 repères pour un bon équilibre alimentaire


Fruits et légumes

 

Au moins 5 par jour

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1115.pdf

Produits laitiers


3 par jour (3 ou 4 pour les enfants ou les adolescents)

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1180.pdf


Féculents


À chaque repas et selon l’appétit

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1116.pdf


Viande , poisson , oeufs


1 à 2 fois par jour

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1178.pdf


Matières grassses

 

À limiter

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1182.pdf

Produits sucrés


À limiter

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1176.pdf


Sel


À limiter

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1181.pdf

Eau


À volonté

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1179.pdf


Cliquez sur les images pour retrouver les "fiches-conseils" (INPES) format pdf

Source
http://www.mangerbouger.fr/

25.2.15

Recette traditionnelle : Le pot-au-feu


La recette présentée à la 1ère personne de l'Indicatif Présent

Quelques verbes que vous allez entendre
 
Mettre
Porter à ébullition
Écumer
Égouttter
faire cuire
Changer
Éplucher
Couper
Piquer
Mijoter
Rajouter
Faire tremper

24.2.15

La recette du financier par Christophe Michalak



Le financier revisité en gâteau d'anniversaire par le chef pâtissier Christophe Michalak.

Informations

  • Préparation : 30 min
  • Cuisson : 35 min
  • Difficulté : Facile
  • Par Christophe Michalak
  • Spécialité : Recettes de Chef
 
Ingrédients pour 6 personnes

  • 120 g de sucre glace
  • 120 g de beurre demi-sel
  • 10 g de miel
  • 3 blancs d'oeufs
  • 45 g de farine 
  • 45 g de poudre d'amande
  • 120 g de chocolat au lait (40% de cacao)
  • 200 g de crème liquide entière
  • 1 pincée de levure
  • 1 bonne poignée de noisettes
  • 1 fève Tonka
  • 1 pincée de sel
  • quelques M&M'S
  • quelques Mikado

Recette


Le jour même : Cuire le beurre dans une casserole jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette. Ajouter le miel dès que le beurre devient noisette.

Verser le mélange beurre/miel dans un plat préalablement réservé au congélateur. Attendre que le beurre soit refroidi et atteigne environ les 35-40°C
.
Pendant ce temps, verser dans un grand saladier le sucre glace tamisé, la farine tamisée et la poudre d'amande tamisée.

Ajouter les blancs d'œufs crus progressivement. Mélanger pour que la masse soit bien homogène. Quand le beurre est refroidi, l'ajouter à l'appareil et mélanger le tout.

Filmer le mélange et laisser reposer 24h au réfrigérateur. La pâte à financier sera bien meilleure après ce temps de repos.

Le lendemain : faire griller à la poêle une bonne poignée de noisettes concassées sans les faire noircir. Préchauffer le four à 180 °C

Verser l'appareil à financier dans un moule à gâteau de 18 cm de diamètre. Parsemer le dessus de noisettes grillées. Mettre à cuire à 180°C pendant environ 25 à 30 minutes. Sortir le financier et le laisser refroidir.

Juste avant de servir, préparer la crème fouettée au chocolat. Faire fondre le chocolat au lait.
Sortir la crème liquide du réfrigérateur. La verser dans un saladier bien froid puis la fouetter comme une chantilly.

Incorporer le chocolat refroidi (45°C max.) à la crème fouettée. Verser aussitôt le mélange dans une poche à douille puis faire un joli décor de vagues de crème chocolatée

Râper un peu de fève tonka puis finir le décor d'anniversaire avec quelques M&M'S et des bâtons de Mikado.

Conseils

Astuce : Le chef pâtissier recommande de cuire la pâte à financier après une journée de repos, mais on peut tout à fait la cuire le jour même.

Source

http://madame.lefigaro.fr/

À regarder dans le blog

Présentation du Chef et sa recette du Pain perdu
 
La recette des rochers pralinés de Christophe Michalak

Bonne et délicieuse découverte ! 

14.2.15

Histoire et recette de la salade au lard ardennaise

La salade au lard ardennaise est un plat complet à base de pomme de terre, lard et salade, consommé dans les Ardennes.


Histoire

Le plat est bien ancré dans les mémoires mais sa date d'apparition n'est pas connue.

Le journaliste Victor-Eugène Ardouin-Dumazet en note l'existence dès 1899 dans son Voyage en France.

Description

Cette salade est une combinatoire simple de quelques produits dont presque chaque famille disposait au XIXe siècle, en élevant son cochon et en entretenant son potager.

Outre les pissenlits et les lardons, elle inclut de la pulpe de pommes de terre, écrasées et encore chaudes, et quelques herbes aromatiques dont du persil.

La préparation se sert de préférence entre mars et mai, lorsque les pissenlits sont verts, et constituent encore de jeunes pousses, avec une légère amertume.

Manger cette salade, c'est aussi se nettoyer l'estomac des noirceurs de l'hiver.Il n'y a pas d'huile, les lardons font office. Les pissenlits s'enrobent du gras de la fonte des lardons.


Recette en vidéo



Plat principal - Très facile - Bon marché

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 30 minutes 

Ingrédients (pour 4 personnes)

 - 250 g de lardons fumés
- 1 oignon
- les feuilles vertes (extérieures, celles que l'on jette) de 2 salades (batavia, scarole)
- 6 pommes de terre de taille moyenne
- 5 cl de vinaigre de vin
- sel, poivre

Préparation de la recette :

 

Faire cuire les pommes de terre à l'eau avec leur peau.

Dans un faitout, faire revenir les lardons et l'oignon émincé.

Ajouter petit à petit les feuilles de salade, au fur et à mesure qu'elles ramollissent.

Ajouter les pommes de terre pelées et coupées en rondelles fines, puis le vinaigre de vin. Saler, poivrer.

Remarques :

 

C'est un plat qui est bien meilleur lorsqu'il est réchauffé (à préparer la veille).

Boisson conseillée :

 

Bière blanche ou blonde

Source
http://www.marmiton.org/
http://fr.wikipedia.org

Quand la cuisine et la culture se rencontrent ...

Plusieurs lycées hôtelliers ont participé à un projet éducatif dans le cadre du Festival Normandie Impréssioniste édition 2013

Il s'agissait de valoriser le patrimoine culinaire et artistique normand associant gastronomie et impressionnisme.

http://www.irqua-normandie.fr/pdf/Livret_Le_gout_et_la_couleur_IRQUA_complet_BD.pdf

Chaque élève fut amené à découvrir le mouvement impressionniste et son époque, connaitre les produits Normands pour mieux les valoriser et développer son sens de la créativité, en élaborant des recettes inspirées de tableaux choisis.

Le résultat de ce travail, réalisé par les établissements, est présenté dans un livret de recettes "Normandie Impressionnisme : le Goût et la Couleur" , un ouvrage gratuit que vous pouvez télécharger en pdf en ouvrant le lien ou en cliquant sur l'image

Merci à @lepointdufle qui l'a partagé sur Twitter

Source
http://www.normandie-impressionniste.fr/

21.1.15

Crêpes sucette : recette crêpes sucette flambées !

Le saviez-vous ?



Les crêpes Suzette sont un grand classique de la cuisine française inventé par Auguste Escoffier.

Elles sont préparées avec un « beurre Suzette » (beurre fondu et mélangé avec du sucre, du Grand Marnier, de l'orange et du citron).

Elles peuvent ensuite ête flambées au Grand Marnier , mais cette dernière étape est sujette à controverse entre les partisant et les opposants du flambage de la crêpe

Elles devraient son nom à l'actice française Suzanne Reichenberg ( 1853-1924 )

Recette des Crêpes Sucette flambées !





Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 8 crêpes
- 1 orange non traitée
- 8 morceaux de sucre
- 10 cl de Cognac
- 20 cl de Grand Marnier
- 25 g de beurre
- sucre en poudre

Préparation de la recette :

 

Dans le plat en inox, mélanger le zeste d’une orange, le beurre, les morceaux de sucre, le jus de l’orange, 1 tasse de Cognac et 1 tasse de Grand Marnier.

Faire chauffer le tout dans le four (120°C - thermostat 4) ou sur un feu doux et mélanger.
Attention à ne pas enflammer l’alcool, qui va doucement s’évaporer. L'alcool ne doit pas être trop présent en final ...

Passer ensuite une à une les crêpes dans ce mélange, les plier en quatre et les laisser dans le plat chaud.

Bien arroser avec la sauce restante et saupoudrer légèrement de sucre.

Laisser 5 min le plat au four, les crêpes devant être servies bien chaudes.

Faire chauffer le Grand Marnier restant dans une casserole et flamber les crêpes devant les invités éblouis.

Source
http://fr.wikipedia.org/
http://www.marmiton.org/